La VMC de votre bâtiment accumule les poussières et les polluants toute l’année en continu. Pour le maintien de ses performances, il est nécessaire de la nettoyer d’une manière régulière. En effet, la VMC ou ventilation mécanique contrôlée permet de filtrer et renouveler l’air dans votre habitation. Comment donc entretenir sa VMC encrassée ? Et comment la maintenir en bon état ? Nous citons, dans cet article, les méthodes et les conseils pour réussir l’entretien d’une VMC simple ou double flux d’un logement individuel ou collectif.

Le contrôle des débits pression du caisson :

Qu’il s’agisse d’une VMC simple flux ou une VMC double flux, le contrôle des débits pression au niveau du caisson se fait en contrôlant le bruit et en mesurant la puissance électrique absorbée par le caisson de la VMC. Si la valeur détectée augmente, c’est que votre VMC consomme plus d’énergie.

Notez que pour la VMC double flux, il faut nettoyer l’échangeur double flux et remplacer les filtres au moins deux fois par an.

Le nettoyage des réseaux de gaines :

Ce nettoyage est recommandé tous les 5 ans afin de garantir l’hygiène et la meilleure qualité d’air intérieur. Cette opération consiste à brosser les gaines qui ont pu transiter à travers le filtre du caisson et à récupérer les particules par aspiration simple. Mais il faut être attentif lors de nettoyage des gaines, car vous pouvez endommager les gaines souples.

Le nettoyage de grille et de bouches d’extraction

La grille d’aération ainsi que les bouches d’extraction sont les premières pièces dans un circuit de VMC à recevoir les polluants. En effet, les grilles bouchées peuvent être la cause du dysfonctionnement de votre système de ventilation. Le nettoyage de cette partie est simple : le rinçage à l’eau savonneuse tous les 6 mois.

Le nettoyage du moteur

Avant de procéder au nettoyage du moteur de votre VMC, il faut bien sûr le débrancher électriquement. Cette tâche demande le savoir-faire d’un expert car le moteur ainsi que la turbine différente d’une marque à l’autre. Si vous agissez d’une manière non adéquate, vous pouvez endommager votre moteur, et par conséquent arrêter le fonctionnement de votre ventilation.

Avant de finir, dans certains cas, il suffit d’assurer un contrôle visuel pour prévenir de dysfonctionnements qui peuvent arrivés à votre VMC. Cela, en contrôlant les raccordements de hottes de votre cuisine ou les raccordements de sèche-linge.